Deviant Login Shop
 Join deviantART for FREE Take the Tour
×

:iconhyneige: More from hyneige


More from deviantART



Details

Submitted on
March 6, 2012
File Size
2.6 KB
Link
Thumb

Stats

Views
171
Favourites
7 (who?)
Comments
4
Downloads
6
×


La petite orpheline.


L'orphelinat aux petits lits bien alignés,
Aux fillettes en pyjama bien alitées.
Les murs sont de papiers, tous les rêves de verre
Que le plafond froissé laisse tomber par terre.


Dans ce tout dernier lit, au bout de la rangée,
Il y a cette Amélie, petite et allongée.
Tout dedans sa tête en un' boule neigeuse
Se renverse sans fin, féerie nébuleuse.


Quand lui ouvre la nuit  sa fenêtre d'hiver,
Elle penche de côté son regard à l'envers
Pour recevoir un peu cet' caresse de lune…
Et des larmes toujours au fond des yeux s'allument.


Funambule isolée sur le fil de la vie…
Entre oscillants regrets et balancements d'envies :
Un pas à reculons… néant de son enfance,
Puis... un pas en avant… vide d'adolescence.


Amélie sent monter sa rage crescendo
Du cruel quotidien qui s'épaissit sur son dos.
Dans son rêve, ces murs qui fondent et s'effacent…
Ne reste du plancher, que la seule surface.


Et, là, le sol rugit, brûle phosphorescent :
Elle peut même s'y voir, madrier gauchissant
Au gouffre déformant qui brouille et qui déforme…
Et tout n'est plus bientôt qu'un grand maelström informe.


Amélie sert bien fort les barreaux de ces lits…
Qui sombrent un à un, bientôt ensevelis…
Un haut le cœur, alors…qu'elle faiblit et tombe…
Ses yeux gardés fermés au passage des ombres.


Et puis plus rien… que le silence!... Un' mélodie?
Non… c'est un air lointain, un chant qui l'ébahie!
Un souvenir en si loin qui remonte au fond d'elle,
Un' disamare au vent en tournoyantes ailes.


Ouvrant enfin les yeux, c'est sa maman devant
Qui tend ses mains… en ralenti… si émouvant…!
Elle voudrait bien bouger; elle est prise dans l'ambre.
Où s'affole son cœur en feuille au vent d'un tremble.


Un puits au voile noir, sans fond, vient la chercher,
Elle s'écroule, ne peut ni fuir, ni se cacher…
Dong! Dong! Dong! Le cauchemar. ¨ Debout! Tout l'mond' se lève!¨...
La larme d'Amélie glisse jusqu'à sa lèvre.


Cette larme de trop vitriole à jamais
De ce si puissant Dieu l'éternel désormais!
Dans la chambre si triste aux petits lits bien vides,
Des rêves suspendus sous un ciel impavide.
La petite orpheline.

L’orphelinat aux petits lits bien alignés,
Aux fillettes en pyjama bien alitées.
Les murs sont de papiers, tous les rêves de verre
Que le plafond froissé laisse tomber par terre.

The orphan girl.

The orphanage with beds lined up,
Young girls in pajamas bedridden.
The walls are of paper, all the dreams of glass
From the crumpled ceiling, fall to the ground.
Add a Comment:
 
:iconnobody-know-my-name:
NOBODY-KNOW-MY-NAME Featured By Owner Mar 8, 2012  Hobbyist General Artist
Comme drôlebouillon, j'emporte ces deux vers magnifiques: Les murs sont de papiers, tous les rêves de verre
Que le plafond froissé laisse tomber par terre.
Reply
:iconhyneige:
hyneige Featured By Owner Mar 8, 2012  Hobbyist General Artist
Merci Gemma!
Reply
:icondrolebouillon:
drolebouillon Featured By Owner Mar 8, 2012  Hobbyist Writer
"Les murs sont de papiers, tous les rêves de verre
Que le plafond froissé laisse tomber par terre."

Ces vers là sont superbes !
Reply
:iconhyneige:
hyneige Featured By Owner Mar 8, 2012  Hobbyist General Artist
Merci!
Reply
Add a Comment: